maison n.f

1. Esquisse d'un lieu de vie familiale  2. Confrontation frontale à l'aspect kafkaïen de l'administration   3. Constatation d'un abus de pouvoir manifeste sur l'aspect esthétique extérieur d'une construction neuve

LA CABANE.jpg

1. Esquisse d'un lieu de vie familiale  2. Confrontation frontale à l'aspect kafkaïen de l'administration   3. Constatation d'un abus de pouvoir manifeste sur l'aspect esthétique extérieur d'une construction neuve

paroie epaisse.jpg

L'avancé visuel du projet est disponible ici  :

médiation n.f

Avant qu’Internet ne déploie son infini réseau, que le Cinéma n’illumine les salles obscures et que les livres nous transportent dans d’autres mondes possibles, il y eu une fiction, la toute première et la plus vivante qui soit : hier elle s’appelait cité, aujourd’hui ville et demain métropole.

L’Homme sans cesse s’y raconte son histoire. Cette histoire c’est celle de la construction d’un monde à son image.

Des histoires apparaissent alors. Celles de ceux qui peuplent les villes, celle de ceux qui la font et qui sont transformés par elle. Rassemblés sous une enveloppe d’un noir profond, les récits se font entendre dans un étrange dispositif en mouvement et transportent leurs passagers à travers l’Histoire des lieux qu’ils sillonnent. 

Porté par Lucas Bacle (agence brumm) et Killian Wieber, le projet Voie Urbaine a emmené le public d’Agora 2017 dans un voyage énigmatique et envoûtant au cœur de la ville de Bordeaux.

Voie urbaine détourne un tramway pour le transformer en un espace de diffusion itinérant, à mi-chemin entre salle de cinéma et salle d’exposition. Recouvert d’une écriture énigmatique – un texte que des milliers de personnes ont vu, mais qui, pour l’instant, n’a pas été déchiffré –  sur un fond noir intense à l’image des tableaux de Soulages, il a parcouru la ville de Bordeaux sur les lignes A, B et C, invitant les usagers à l’explorer. 19 courts-métrages originaux totalisant plus de 2h15 de film y étaient diffusés. Les écrans posés sur des socles noirs délivraient durant les voyages quotidiens des passagers des bribes de récit sur la ville de Bordeaux. Les témoignages s’y bousculent et viennent dessiner en creux une image instantanée de la métropole.

 Site internet du projet : https://voie-urbaine.com

Voie Urbaine

nomadisme n.m

Aménagement d'un camion en lieu d'habitation éphémère.

IMG_5451.JPG

propriété n.f

extrait du texte construction :

C'est basé sur ces principes que nous réfutons le droit à la propriété. C'est à partir de ce constat que nous refusons de participer à cette guerre médiocre des un contre les autres. C'est pour l'ensemble de ses raisons et bien d'autres que nous proposons dès aujourd'hui des alternatives.

Nous voulons être les bâtisseurs de notre perception du monde. Nous refusons toute entrave à cette liberté primaire. En ces termes, toute volonté de contraindre sera combattue de façon intransigeante. Les impasses seront révélées et détruites une à une. Pour que nous puissions bâtir sur les ruines du monde ancien un nouveau modèle.

 

C'est à partir de ce postulat que nous voulons participer à la construction du monde des hommes. Car l’espèce humaine en est arrivé au point où, en construisant un espace physique, elle modèle un espace mental. Cet espace physique et mental doit être défendu âprement pour que personne n'en prenne le contrôle. Car, une fois les deux univers rejoints, il n' y aura plus de retour en arrière possible et une seule réalité supplantera toutes les autres. C'est d'ors et déjà ce qui est en train de se passer par le biais des villes capitalistes et de la cybernétique. Le champ de bataille est plus que jamais celui des idées et de leur mise en œuvre matérielle. .